Vous cherchez des conseils et de nouvelles idées pour améliorer le bien-être au travail et augmenter le bonheur global de vos salariés ? Vous êtes au bon endroit !

Nouveau critère de sélection des candidats, préoccupation grandissante des cadres-dirigeants, les syndicats et comités d’entreprises ne sont plus les seuls à s’intéresser à ce sujet. Désormais considéré à juste titre comme un axe stratégique, il est le nouveau levier de performances sociales et économiques.

ksks

Mais d’où vient cette prise de conscience, cette évolution des mentalités qui met fin à des décennies de schémas de pensées rigides et contre-productives ?

Sans doute de l’explosion des cas de burn-out, bore-out, fatigues chroniques, du taux d’absentéisme, de turn-over et autres maux désormais courants. De salariés qui ne veulent plus de ces conditions et qui sont de plus en plus nombreux à déserter pour rejoindre l’une des meilleures entreprises du classement “Best Place To Work” où il fait bon travailler. Ou bien encore de chiffres percutants qui touchent au portefeuille et parlent aux plus sceptiques de la Défense comme ceux de cette étude menée par le cabinet Mozart Consulting, d’après laquelle le mal-être aurait coûté 13 500€ par salarié et par an aux entreprises pour une perte de compétitivité nationale de 250 milliards d’euros.

Quelqu’en soit la raison, il semblerait qu’un mouvement soit en marche pour freiner ce gâchis de talents et de compétitivité, et c’est bien le plus important !

C’est quoi le bien-être au bureau ?

Nouveau levier stratégique, facteur de compétitivité, outil de GRH, si vous savez maintenant à quoi sert le bien-être au travail, ça ne vous dit toujours pas ce que c’est. Alors que finalement, tout part de là. Commençons par sa définition littérale.

D’après le dictionnaire Larousse, le bien-être est “un état agréable résultant de la satisfaction des besoins du corps et du calme de l’esprit”. Ce n’est donc pas qu’une affaire de santé, d’ergonomie et de conditions matérielles.

Au bureau, le bien-être dépend de nombreuses dimensions telles que le management, la relation à la vie privée, le rythme de travail, les relations entre collègues ou encore la sensation d’être utile à l’entreprise. Pour viser ce sentiment d’équilibre, de sérénité et de bonheur, il faut alors se soucier autant du corps que de l’esprit et les satisfaire tous deux. Et c’est là que les choses se compliquent.

S’il en faudra peu à certains pour être satisfaits, il en faudra beaucoup plus à d’autres. Notre niveau de satisfaction est très personnel et subjectif. Et toute la difficulté est de le voir mais aussi de le comprendre.

bien-etre-travail

Des solutions pour améliorer le bonheur au travail

Si certains signes ne trompent pas, et que vous savez désormais reconnaître le mal-être d’une équipe, voici comment inverser la tendance.

Et si avoir de beaux bureaux bien confortables est une évidence, bien d’autres solutions existent pour participer au bien-être de vos équipes et faire d’eux des employés plus heureux et investis.

#1 – La décoration et l’aménagement des bureaux

Rien de mieux que des bureaux tristes, sans charme et inadaptés pour faire flancher le moral de toute une équipe !

Si vous voulez que vos collaborateurs soient heureux, commencez pas avoir de beaux bureaux ! Des bureaux innovants, intelligents et vivants, à l’image de votre entreprise. Des bureaux qui font de l’œil à de nouveaux talents, attirés par l’esprit et la culture qu’ils expriment.

Plongés dans des bureaux incarnés, plus colorés et vivants, vos collaborateurs sont plus heureux, inspirés et performants. Ils se plaisent à travailler dans un décor qui reflète l’ADN et la culture de l’entreprise.

photo_startup_holidog_12

Mieux agencés, vos nouveaux espaces améliorent votre communication interne, créent de nouvelles synergies et solutions innovantes des suites du rapprochement ou de l’éloignement de certains départements.

Mieux équipés, vos espaces sont aussi plus fonctionnels et répondent à des problématiques opérationnelles comme celle du niveau sonore de l’open-space, ou de l’absence d’isolation, résolues par l’installation de cloisons acoustiques.

Alors pour en finir avec les bureaux blancs, ennuyants, bruyants et recréer un environnement de travail aussi stimulant que fonctionnel, faîtes place aux plantes, logo personnalisé autocollant, fauteuils colorés, tables d’architecte et citation de Steve Jobs autocollante.

tableau_jaune_pale

Ensuite, interrogez vos collaborateurs et concentrez-vous sur leurs besoins pour améliorer l’aménagement de vos espaces. L’agencement est peut-être l’axe le plus stratégique et plus votre entreprise sera de grande taille, plus il sera important.

#2 – Des bureaux confortables : chaleur, humidité, mobilier confortable

Le travail c’est la santé ! Oui, enfin, ça c’était en 1965, avant que l’absentéisme au travail n’explose et que l’on fasse connaissance avec les troubles musculo-squelettiques (TMS) et  leurs dorsalgies, cervicalgies, lombalgies et autres pathologies ! Un temps où l’on ne se demandait pas encore si le burn-out devait être reconnu ou non comme maladie professionnelle.

Pourtant, le secteur de l’aménagement de bureaux n’a jamais été aussi pointu, évolué et innovant qu’aujourd’hui. Fauteuils de bureau à système synchrone, standing desks, open-spaces intelligents, décoration : le poste de travail n’a jamais été si ergonomique.

La santé au travail en 2016 ? Ca ne tient qu’à vous !

Le confort au bureau, c’est le minimum syndical pour des salariés heureux et en super forme ! Cela passe par des postes de travail les plus ergonomiques possibles mais également par un cadre chaleureux et convivial.

Dans cet environnement bienveillant, vos employés vont bien et plus encore, ils se sentent bien. Votre taux d’absentéisme est bien plus faible que celui du secteur, et lorsque vos concurrents sont en perte de vitesse, rien n’arrête vos équipes à la santé de fer et motivation de feu !

Alors ne perdez pas de temps ! Investissez dans des sièges de bureaux à système synchrone avec accoudoirs pour vous assurer une position dynamique et protéger votre dos. Utiliser des supports pour positionner votre écran correctement : partie haute à hauteur des yeux pour ne pas avoir à lever ou baisser la tête. Vous pouvez également utiliser des reposes-pieds pour surélever vos jambes.

Plus innovants, les standing desks vous permettront de travailler debout et de limiter les méfaits de la position assise sur votre santé.

Plus insolite, troquer vos sièges contre des swissballs, ces boules de fitness qui assurent une posture irréprochable et vous obligent à utiliser tous vos muscles pour maintenir l’équilibre. Si vous n’êtes pas convaincu(e), vous pourrez toujours les utiliser pour des cours de yoga et de renforcement musculaire (voir “Du sport et du yoga” plus loin).

Une fois votre poste de travail aménagé, diffusez cet atmosphère de confort aux autres pièces. Faites appel au mobilier de maison et installez des petits fauteuils, canapés et coussins pour un esprit cosy et super douillet ! Ajoutez des tapis colorés, des lampes à lumière douce et pour touche finale, des plantes. Parce que peu de choses sont aussi apaisantes et inspirantes que la nature, les entreprises les plus performantes se sont toutes mises au vert. Alors, faîtes comme elles et achetez de belles grandes plantes semi-naturelles comme un palmier (pour plus d’exotisme) et aidez-vous d’un expert pour construire un mur végétal extrêmement rafraîchissant et ressourçant.

#3 – De la nourriture saine à disposition gratuitement

Bonbons, pâtes à tartiner, hamburgers, chips et sodas, chez vous, les employés sont rois.

Et voilà comment tuer votre entreprise avec une très belle “fausse bonne idée” !

Offrir un buffet de sucreries et de mauvaises graisses à vos employés est la meilleure façon de participer à leur mal-être. Cela débute par une prise de poids, le sentiment de ne pas être bien dans son corps, puis c’est l’état de fatigue générale avant les problèmes de santé sérieux. Et croyez nous, vous ne voulez pas être responsable du diabète de Roger après 25 ans de fidélité et de travail dans la bonne humeur au sein de votre entreprise.

fruit_bureau

Il faut savoir que les plats chargés en mauvaises graisses sont plus lents à digérer et que lorsque vous mangez des sucreries, votre taux de sucre dans le sang atteint un pic avant de s’effondrer, perturbant au passage votre estomac. Vous êtes alors satisfait sur le moment mais le payez par la suite. Amorphe et fatigué, vous vous traînez au boulot et ne comprenez pas la raison de ce coup de barre. Alors une fois, ça va, mais quotidiennement et à l’échelle de toute une entreprise, la perte de productivité est monstrueuse !

En privilégiant les bonnes graisses et les protéines, vos repas vous apporteront de l’énergie au lieu de vous en prendre et vous serez bien plus efficace au travail.

Vous trouverez toutes ces bonnes choses dans les oléagineux (amandes, noix, noisettes) qui sont pauvres en sucre mais riches en fibres et bonnes graisses comme les fameux oméga-3, un carburant pour notre cerveau. En plus d’être très rassasiant, ils nous apportent de la vitamine E, un antioxydant et de nombreux minéraux, dont le calcium. Une petite poignée d’oléagineux vous suffira à combler un petit-creux, pour un grignotage sain et énergisant. Mais comme pour toute chose, à consommer avec modération sous risque d’allergies.

fruit_panier_bureau

Evidemment, les fruits frais ou secs sont la meilleure source de sucre naturel, de vitamines et de minéraux. Leurs antioxydants renforcent le système immunitaire et nous éloignent des maladies.

Donc si vous voulez les gâter, remplacez les sodas par des jus fraîchement pressés et les sucreries par des corbeilles de fruits frais, des plateaux de fruits secs ou des distributeurs d’amandes, de noix et noisettes.

La santé : voici LE sujet personnel auquel vous intéresser !

#4 – Des animations pour apprendre : conférence, atelier découverte

Burn-out, Burn-in, Bore-out et Brown-out, voilà le nouveau fléau des entreprises !

Des syndromes d’épuisement professionnel, de perte de motivation, d’ennui et de désengagement que l’on pourrait pourtant prévenir en investissant un peu plus de moyens dans la formation et le développement de compétences.

Alors séminaires, conférences ou stages de formation, si vous n’avez pas encore construit un plan de formation, il serait temps de vous y mettre ! Car lorsque l’ennui, la perte de motivation et le désengagement se seront installés, même les plus beaux bureaux du monde n’y pourront rien !

1ca9b8b930

Grâce à la formation, l’employé peut renouveler ses connaissances, les développer et élargir son champ de compétences. Il évolue professionnellement et personnellement et s’épanouit de ces perspectives d’avenir. Apprendre au travail permet aussi de cultiver l’apprentissage et de maintenir la flamme chez des employés intéressés et valorisés.

C’est un levier de compétitivité qui permet à l’entreprise de mieux retenir ses talents, d’autant plus en période de crise, et de maintenir un faible taux de turnover.

Non réservés aux cadres dirigeants, les formations en relations humaines et management sont indispensables pour apprendre à se manager soi-même, à mieux communiquer et vivre en entreprise.

Les formations techniques seront également essentielles pour rester à la pointe de la technologie, maintenir un savoir-faire pointu ou développer les talents du service de R&D.

Heureusement, pas besoin de retourner à l’école pour apprendre ! Au bureau, vous pourrez créer votre propre université d’entreprise digitale et former vos employés grâce à UpGraduate et son catalogue de 600 formations en ligne. Avec leur solution Learning Management System ou leur solution classe virtuelle, toutes vos filiales et vos services pourront être connectés et échanger autour de formations partagées.

Alors n’attendez plus et formez pour mieux innover !

Des espaces différents : détente, sieste, brainstorming

Bibliothèque, salle de jeux, studio de création, espace forme, coin sieste, salle de brainstorming, bar, terrasse ou cafétéria … : si vous voulez faire la différence auprès de vos employés, futurs recrues, clients, partenaires et concurrents, c’est dans la diversité qu’il faut investir !

Pour mieux répondre aux besoins des salariés, les entreprises ont compris qu’elles devaient segmenter et diversifier leurs espaces. Car si Jocelyne, comptable et 26 ans d’ancienneté, aime faire la sieste pour se reposer, son collègue Paul, webdesigner et 26 ans d’âge, n’en a que faire et préfère jouer à Call of Duty. Et si elle a besoin de travailler dans un bureau fermé, lui ne quitte pas l’espace de brainstorming. En développant des espaces aux identités différentes, vous offrez une solution à l’un comme à l’autre et contribuez à la satisfaction du collectif.

Mieux manager la diversité par la diversité : la nouvelle mission des bureaux !

Levier d’innovation interne, diversifier ses espaces développe la capacité de vos employés à penser “out of the box”. Libres de s’éloigner de leurs bureaux, il leur suffit de se déplacer pour changer d’ambiance de travail et se divertir,s’aérer l’esprit ou avoir des idées lumineuses dans un cadre plus informel. Des atmosphères différentes, plus légères et décalées qui offrent des parenthèses dans une grosse journée de travail.

Grâce à la présence de salles de jeux ou de sports, vos salariés n’attendront plus avec impatience la fin de la journée pour se dépenser et évacuer le stress. A portés de main, c’est sur un tapis de course, une console de jeux ou une guitare que vos salariés se défouleront et non plus sur leurs collègues. Un moment bien plus intense, efficace et sain qu’une énième pause café.

Levier de développement et de compétitivité, diversifier ses bureaux c’est aussi se démarquer des concurrents. C’est faire parler de l’entreprise et la faire connaître pour son identité forte et non conventionnelle. Une communication sur la marque employeur, sur l’état d’esprit et les valeurs de la maison qui attire des profils atypiques et des talents aux compétences pointues qui font grandir une entreprise.

Des nouvelles recrues qui ne viennent pas combler une fuite de talents mais qui complètent des équipes fidèles, heureuses et présentes à l’heure où les salariés sont de plus en plus nombreux à partir travailler dans des espaces de co-working, des cafés ou autres espaces collaboratifs. Parce que tout est fait pour casser la monotonie, les stimuler, les amuser et les aider à performer, ils ne voient aucune raison de partir.

Alors si vous n’avez qu’un seul “espace différent” et qu’il se résume au traditionnel “distributeur à café”, voilà quelques conseils pour y remédier !

Baby-foot, hamac, coussin géant, table de ping-pong, billard, bibliothèque, chaises longues, tapis de course, barbecue, bar, cafétéria, plantes, jeux-vidéos, instruments de musique, tapis de yoga : vous avez l’embarras du choix pour créer des espaces à thèmes avec des identités claires et décalées.

Si le plaisir et le divertissement sont des éléments essentiels dans la conception de vos espaces, n’oubliez pas qu’ils doivent répondre à des besoins. Aussi, si la salle de brainstorming est un incontournable pour toute entreprise, un studio artistique sera plus utile à une agence de création qu’à une start-up Tech.

Enfin, pensez space-planning ! Vos nouveaux espaces doivent s’intégrer au reste des bureaux sans les perturber. Aussi, évitez de placer la salle de musique à côté de l’open-space.

#5 – Du sport et du yoga

Un cerveau musclé, dans un corps en pleine forme et en bonne santé, voilà ce qui pourrait être une des définitions du bien-être !

Si votre entreprise ne s’appelle pas Décathlon et que la pratique du sport trois fois par semaine n’est pas quelque chose de naturel pour vos salariés, il est dans votre intérêt (on dirait même de votre devoir) de les aider à s’y mettre et à adopter une meilleure hygiène de vie. Car sans vouloir en faire des sportifs de haut niveau, si vous voulez une entreprise dynamique, cela commence par avoir des employés toniques !

+14% de rentabilité nette, voilà ce que vous pourriez gagner en permettant à vos employés de faire du sport au travail. D’après les résultats de l’étude de l’institut Goodwill Management sur l’impact économique de l’activité physique et sportive, le sport au travail serait un véritable levier de compétitivité.

L’activité sportive, en plus de vous libérer l’esprit, de vous aider à évacuer et à combattre les effets du stress sur le corps, dégage des endorphines, ces formidables hormones du bonheur naturelles. Heureux après une séance de sport, on se sent bien dans son corps, bien dans sa tête et nos performances intellectuelles s’améliorent.

Veiller à ce que vos employés fassent du sport, c’est aussi veiller sur leur santé et faire baisser le nombre d’accidents de travail ainsi que le taux d’absentéisme comme l’a fait le groupe Avril, dont les initiatives ont fait chuter de 44% le nombre d’accidents de travail en deux ans. Des initiatives telles qu’équiper ses salariés de podomètres et mettre en place un petit challenge d’entreprise pour les encourager à marcher ou bien encore afficher sur les murs des escaliers les résultats du concours interne de photos pour les éloigner de l’ascenseur.

Mais alors quelles activités pratiquer ? Car si l’essentiel est de faire du sport en s’amusant, certaines seront plus ou moins adaptées à la vie en entreprise. Aussi, à moins de travailler sur la station de La Plagne ou à proximité de l’hippodrome de Longchamp, le ski ou l’équitation ne font pas partis du Top des meilleurs sports en entreprise. A l’inverse, la course à pied semble être le sport à la mode. Pratiqué à l’extérieur, les employés utilisent leur équipement personnel pour aller se défouler, évacuer le stress et retrouver de l’énergie (non, faire du sport ne fatigue pas !) lors d’une session running organisée pendant la pause déjeuner. Moins cardio et traumatisant pour les articulations que le running, le yoga ne vous demandera que quelques tapis et un espace pour faire le vide dans votre esprit tout en travaillant vos muscles profonds.

Enfin, votre domaine d’activité sera un facteur important à prendre en compte dans le choix des activités à mettre en place. Des séances quotidiennes d’échauffement ou d’étirement seront beaucoup plus utiles sur un chantier que dans des bureaux. Moins de risque de vous froisser un muscle à froid en tapant sur un clavier qu’en soulevant un sac de ciment …

Et si vous n’avez pas les moyens d’avoir une salle de sport, un terrain de squash ou de tennis, vous n’aurez aucune excuse pour ne pas avoir une table de ping-pong dans votre salle de jeux !

#6 – Du team building

Dans la colonne “avantages” de la pratique du sport au travail, il y en a un en particulier qui mériterait qu’on lui consacre un chapitre complet : le team building. Ce concept anglais qui vise la construction et le développement d’une cohésion, d’une union et d’un esprit d’équipe créateurs de synergies.

Travailler l’esprit d’équipe par le sport

Pour cela, quoi de mieux qu’un sport collectif, qu’un tournoi ou une session intense de sport pour rassembler et resserrer les liens entre des salariés de métier et d’horizons différents ? Des employés qui se serrent les coudes face à l’adversité, s’encouragent et se dépassent ensemble. Un schéma et des valeurs qu’ils emmènent avec eux au bureau.

L’application mobile et web SquadR est la version entreprise de Squadrunner qui utilise le running comme levier de team building. Son système de tracking GPS suit et enregistre en temps réel le parcours de vos salariés, poussés par des challenges hebdomadaires et annuels. Pour 3€ par mois par salarié, vos bureaux du Québec, de Dublin ou encore de Sydney s’unissent autour d’un nouveau défi d’entreprise.

Et pour ceux qui ne sont pas du tout sport, pas d’inquiétude, bien d’autres options existent pour travailler sur votre team-building.

“1+1=3”

Si la culture d’entreprise est si importante c’est pour son énorme potentiel de team-building. En donnant une identité, une vision et des valeurs communes aux salariés, elle les rassemble et fait d’un ensemble d’individualités, une entreprise unie où l’on travaille main dans la main.

Une culture qui augmente notamment l’efficacité des formations professionnelles en team-building. Des formations classiques ou plus innovantes et insolites comme ces formations qui utilisent la cuisine, la voile, le chant ou encore le champagne pour souder les équipes lors d’un moment d’amusement.

Vous pourrez aussi vous essayer à l’événementiel et vous amuser à organiser des soirées, des sorties ou des voyages pour vos collaborateurs. Des évènements déconnectés du boulot qui permettent aux employés d’échanger, de nouer des relations personnelles plus fortes lors d’une dégustation de vins, d’une soirée raclette ou d’une journée rafting.

En faisant tout cela, vous gagnerez des collaborateurs soudés qui résistent dans les moments durs, se soutiennent, s’inspirent et communiquent plus librement. Des équipes plus créatives, performantes et compétitives !

#7 – Des avantages & services internes grâce au CE

Autre grand responsable du bonheur au bureau, de meilleures conditions de travail, d’emploi, de formation et de vie en entreprise : le comité d’entreprise (CE) !

Tickets déjeuner, crèches d’entreprise ou service d’aide au logement, c’est à lui que l’on doit tous ces avantages qui profitent à notre situation professionnelle/personnelle et augmentent  notre niveau de bien-être.

Car si le salaire reste une des principales sources de satisfaction et de motivation, il devient aux yeux des collaborateurs une base comptable qui ne suffit plus à leur bonheur.

Des petits plus qui font la différence !

Un bon CE, c’est une entreprise poussée par une véritable cohésion sociale, un fort bien-être collectif, une bonne ambiance générale et une dynamique qui aboutissent par ricochet à une meilleure marque employeur et, in fine, à de bien meilleures performances économiques.

Une entreprise qui a compris que le salarié avait une vie en dehors du bureau, une famille, des obligations et qu’une façon de le rendre plus heureux était de contribuer à son bonheur personnel.

Aussi, grâce aux activités sociales, culturelles ou sportives proposées par le CE, les salariés profitent de tarifs très concurrentiels pour passer un moment avec leurs proches mais aussi avec ceux de leurs collègues. Des sorties extérieures qui font tomber les barrières, les niveaux hiérarchiques et garantissent un retour au bureau riche en anecdotes et en éclats de rires.

Par ailleurs, les services proposés en interne permettent aux salariés de mieux concilier vie privée et vie professionnelle grâce notamment à la crèche d’entreprise ou au service pressing.

Autant d’initiatives qui diminuent le taux de turn-over et d’absentéisme pour une meilleure rétention des talents.

Gâtez vos employés !

Si votre entreprise est un grand groupe, créez votre propre billetterie et invitez vos employés à sortir s’amuser et s’instruire en famille ou entre amis grâce à des places de cinéma, concerts, spectacles, ou musées à tarif réduit. Aidez les à être présents auprès de leur enfants en participant au coût d’une journée dans un parc d’attraction, ou de quelques jours de vacances grâce aux chèques ANCV.

Inspirez-vous aussi de l’entreprise Eurocopter, devenue Airbus Helicopters, qui attribuait en 2013 un budget de 28 millions d’euros à son CE. Médiathèque, terrain de sport de 10 hectares, association sportive et culturelle, coopérative vendant à prix coûtant matelas, cafetières, vêtements et produits d’entretien, centre de santé gratuit et ouvert pendant les heures de travail, ainsi que trois cantines …. il serait difficile de se plaindre de tous ces avantages ! En plus de ces infrastructures, les salariés ont aussi le droit à leurs petits cadeaux lors de l’arbre de Noël, de la fête des mères ou de la remise des médailles du travail.

Et pour les plus petites entreprises, n’oubliez pas qu’un service rendu ne coûte rien et que votre taille humaine et votre flexibilité sont vos premiers avantages. Si vous ne pouvez pas vous permettre de financer une crèche d’entreprise ou des tickets déjeuners, rien ne vous empêche de faire temporairement de la place pour un berceau au bureau, d’aller récupérer l’enfant d’une collègue et d’organiser des repas collectifs. Enfin, sachez que grâce à des CEs externalisés, vous pourrez bénéficier des mêmes avantages salariaux qu’une multinationale.

Maintenant que vous savez tout, vous n’aurez plus aucune excuse (pas même celle d’être une start-up) pour ne pas faire preuve d’une plus grande générosité sociale!